Astrale Attraction à la Philharmonie de Paris

mon-paris-en-bouteille-restaurant-spectacle-concert-philharmonie

Il y a quelques temps je suis allée assister à un concert à la Philharmonie de Paris. Et pas n’importe lequel, parce que dans l’orchestre il y avait mon ami Pierre. Il est percussionniste et il avait rejoint pour l’occasion l’Orchestre Pasdeloup.

Je n’ai pas beaucoup l’habitude de voir des concerts de musique classique. J’étais donc tout excitée de vivre cette expérience, dans ce nouveau lieu. D’autant plus que je pourrais dire que je connaissais l’un des musiciens 😉

LE CHEF D’ORCHESTRE

L’orchestre était dirigé par Dirk Brossé, célèbre chef d’orchestre belge. J’avoue qu’avant ce concert je ne savais pas qui il était. Mais j’ai appris, par la suite, qu’il s’agissait d’un chef d’orchestre reconnu mais aussi d’un grand compositeur. Il a plus de 400 œuvres à son actif. Il a été récompensé à de nombreuses reprises. Il a écrit des musiques de films ou de séries et aussi composé pour des comédies musicales. Dernière chose à propos de Dirk Brossé, il a été le chef d’orchestre principal de la tournée mondiale de « Star Wars en concert ». Détail qui a son important en vue du concert dont je vais vous parler.

LA SALLE

Avant de vous parler du concert en lui-même, je voulais quand même faire une parenthèse sur la salle de concert.

Je m’excuse d’avance pour la qualité des photos, issues de mon IPhone. Je n’avais pas prévu de prendre des photos, je pensais plus profiter du lieu avec les oreilles mais il est vrai que c’est aussi très appréciable pour les yeux.

La Philharmonie n’était pas tout à fait achevée quand j’y suis allée, il restait de ci de là quelques ouvriers qui terminaient les derniers travaux, surtout à l’extérieur. La forme du bâtiment est très originale. Je ne sais pas encore dire si j’aime ou pas ce nouveau bâtiment parisien.

PhilharmoniePeut être que c’est parce que le thème du concert avait un rapport avec l’espace mais j’ai trouvé que la salle ressemblait un peu à une navette spatiale, avec certaines de ces courbes.

En tout cas où que vous soyez dans la salle, même complètement sur le côté comme moi, vous avez une bonne vue sur l’orchestre, sans être gêné par la tête de la personne assise devant vous.

Côté acoustique, je ne suis pas une experte mais le son était vraiment très agréable. Le son semblait  aller dans l’ensemble de la salle. Et d’après mes amis un peu plus experts que moi, ils m’ont confirmé que la salle diffuse très bien le son. Je sais qu’il y a d’ailleurs eu un gros travail sur ce point. Parce qu’une salle de concert avant même son côté esthétique, il faut surtout travailler le son, surtout lorsqu’il s’agit de concerts de musique classique, qui n’ont pas de micro et haut-parleurs.

Philharmonie 2

LE CONCERT

Les morceaux proposés pendant le concert était tous en rapport avec le voyage dans l’espace, les étoiles, l’astronomie, la science-fiction. Ils ont été utilisés pour de célèbres films de science-fiction, ce qui nous fait voyager dans l’espace à travers ces différents chefs d’œuvre du 7 e art. Si je vous dis Star Trek, Star Wars, E.T, Solaris, ça vous parle ?

Une chose très agréable avant chaque morceau, Dirk Brossé nous donnait quelques éléments sur le morceau à venir, dans quel contexte il a été utilisé et des détails sur sa forme. J’ai notamment appris que Cliff Martinez, l’un des membres des Red Hot Chili Pepper, un groupe que j’adore, était aussi compositeur de musique de film comme ici avec Solaris.

En lisant le programme, je ne reconnaissais que très peu de morceaux, mais dès les premières notes, je reconnaissais la musique et j’étais transportée.

Je vous laisse découvrir les différents morceaux joués pendant le concert en espérant que vous aussi ils vous transporteront vers des galaxies lointaines 🙂

Je n’ai pas réussi à vous mettre l’un des morceau dans ma playlist Spotify parce qu’il ne le trouvait pas. Il s’agit de « Millennium Overture ». Un morceau composé par Dirk Brossé et commandé par Bill Gates, PDG de Microsoft à l’époque pour célébrer le passe à l’an 2000.

A la fin du concert, pris par l’enthousiasme général, le chef d’orchestre a fait monter un petit garçon qui se trouvait au premier rang pour qu’il dirige lui-même l’orchestre sur la Marche de l’Empire. Au début très timide, le jeune garçon s’est pris au jeu, c’était vraiment un très chouette moment. Je suis sûre que plus d’une personne dans la salle aurait bien aimé être à sa place.

Philharmonie 3

Il faut savoir que la Philharmonie de Paris n’est pas qu’une simple salle de concert. Ils ont pour vocation d’ouvrir cet univers, trop souvent imaginer réserver à une élite. Ici ils mettent un point d’honneur à faire découvrir la musique, à la transmettre à travers des concerts, des ateliers pour enfant 5mais aussi grâce à un musée.

Si vous voulez vous aussi envie d’aller assister à l’un des concerts à la Philharmonie mais que vous avez peur du prix. Je vous conseille d’aller au représentation de l’après-midi, moins cher. Ça sera l’occasion de faire de belles découvertes si comme moi vous n’avez pas l’habitude. Et puis tant à changer ces habitudes, pourquoi ne pas commencer par le spectacle et aller ensuite au restaurant ?

C’EST OÙ ?

La Philharmonie de Paris
221 Avenue Jean Jaurès (19e)
M° Porte de Pantin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *