Musée Yves Saint Laurent

Le 3 octobre dernier a enfin ouvert le nouveau musée tant attendu, pour moi en tout cas, le musée Yves Saint Laurent. Avant même son inauguration j’avais déjà réservé ma place pour une visite guidée avec Cultival dès le samedi à 10h. On peut dire que j’étais dans les starting-blocks 😉

Ce musée nous plonge dans l’univers d’Yves Saint Laurent dans l’hôtel particulier qui a accueilli sa maison de couture qu’il a fondée avec Pierre Bergé en 1974, après avoir été viré de la maison Christian Dior. L’idée est d’organiser un parcours rétrospectif et des expositions temporaires dans plus de 450 m².

La création d’un vêtement

Lors de notre visite, la guide nous a beaucoup parlé du processus créatif. Yves Saint Laurent avait un coup de crayon très précis. Ses dessins et croquis étaient déjà très détaillés. On pouvait quasiment voir le vêtement final à travers de simples traits.

Après les croquis, il y avait ce qu’on appelle la bible qui indiquait chaque détail du vêtement, le responsable d’atelier qui en avait la charge, son numéro de passage dans le défilé. On comprend mieux pourquoi on appelle cela la bible.

Le vêtement était ensuite confectionné dans l’un des 4 ateliers de la maison. Pour enfin être présenté lors des défilés qui avaient lieux 2 fois par an. Ensuite les clientes venaient passer commande et faire leur essayage. Dans le salon d’essayage, il y a un escalier dérobé derrière un miroir pour accéder directement aux ateliers pour les retouches.

C’est assez impressionnant de voir comment d’un simple dessin on arrive à un résultat aussi fidèle :

 Ses inspiration multiples

Yves Saint Laurent a tiré son inspiration de nombreux thèmes. Comme les codes de la mode tout au long de l’Histoire qu’il ré-interprétait à sa manière. Le milieu artistique également où il rend hommage au peintre Modrian avec sa célèbre collection. Il a aussi beaucoup puisé ses idées dans la culture de nombreux pays. Et chose intéressante, il détestait voyager. Il allait uniquement à Marrakech. Il trouvait ses idées parmi les nombreux livres qui composaient sa bibliothèque.

Le thème le plus remarquable est certainement le vestiaire de l’homme et militaire. Il a notamment retravaillé 4 vêtements phares :

  •  Le smoking qui fit scandale. Il était jusque là réserver aux hommes qui allaient au fumoir, d’où son nom;
  • La saharienne, inspiré des uniformes de l’époque coloniale anglaise;
  • Le jumpsuit qui reprend les codes de l’aviation;
  • Le trench vient de l’armée de terre britannique lors de la 1er guerre mondiale, dans les tranchées,  littéralement le « manteau des tranchées ».

Le studio de création

Le moment le plus attendu par tous les visiteurs est très certainement : le studio de travail d’Yves Saint Laurent. Il s’agit d’une reconstitution. La scénographie a donc été très travaillée. On avait l’impression qu’il pouvait rentrer à tout moment dans le studio. Que rien n’avait bougé depuis sa disparition. Ses lunettes sur son  bureau, le bazar créatif sur la grande table pour les accessoires, c’était bluffant. Un seul détail qui n’a pas été repris. Les croquis étaient habituellement étalés au sol contre le miroir.

Cette visite m’a fait vivre un moment magique ! J’aime tellement son travail. Yves Saint Laurent m’a fait rêver petite quand je voyais les quelques images de ses défilés au journal de 20h. Comme beaucoup, j’avais dans étoiles dans les yeux et je voulais pouvoir porter toutes ces belles tenues.

Mon seul regret après cette visite ? C’était trop court ! Heureusement, le musée va renouveler ses expositions qu’il me tarde déjà de découvrir.

Si vous voulez en savoir plus sur les dessins d’Yves Saint Laurent, vous avez jusqu’au 1er octobre pour voir ou revoir le très bon (beau) documentaire de Loïc Prigent diffusé sur Arte. C’est par ici.

C’est où ?

Musée Yves Saint Laurent
5 avenue Marceau (16e)
M° Alma Marceau

Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h
Nocturne le vendredi jusqu'à 21h

Réservation pour une visite guidée sur culvitalparis.fr

Prix de la visite: 23€

Prochainement fois rendez-vous à Marrakech pour visiter l’autre musée YSL ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *