Les passages parisiens

mon-paris-en-bouteille-passage-parisien-36

Errer est humain, flâner est parisien

(V.Hugo)

Et oui aujourd’hui, je commence mon article par une citation de ce cher Victor Hugo ! J’ai choisi cette petite phrase parce qu’elle illustre très bien le thème de cet article : les passages parisiens.

Ils incarnent très bien à eux seuls, la flânerie parisienne. On pourrait presque dire que c’est grâce à eux que tout cela à commencer. Il faut savoir qu’avant leurs constructions,  à la fin du XVIIIe siècle, les rues de Paris n’étaient pas aussi accueillantes. Il n’y avait pas encore eu les gros travaux de restructurations du Baron Haussmann. Les rues étaient étroites, sans trottoirs, sales, boueuses, du coup on en prenait pas vraiment le temps de s’y promener.

Avec l’apparition des passages, les parisiens peuvent quitter le bruit et la saleté des rues pour découvrir un lieu couvert, avec une verrière, à l’abris de la pluie mais aussi du soleil, avec plusieurs petits commerces.  De quoi faire son shopping tranquillement. C’est également des raccourcis entre les différentes boulevards.

Avec les travaux d’Haussmann, ils ont été mis de côté, beaucoup ont d’ailleurs disparu avec les travaux. Paris a compté plus de 150 passages, maintenant il en reste un peu plus une vingtaine. Abandonné par les parisiens pendant de nombreuses années, ils retrouvent vie avec l’ouverture ces derniers temps de nombreux restaurants tendances (Noglu, Caffe Stern, Gyosa Bar…).

L’année dernière, lors du séjour de ma cousine Anaëlle à Paris pendant les vacances de la Toussaint (notre petite tradition), nous avons flâné dans les passages qui se trouvent vers Grands Boulevards, les plus connus. Une petite balade très agréable au calme, pleines de rencontres. J’ai d’abord croisé une copine qui rentrait chez elle pour le déjeuner puis un monsieur s’est arrêté pour nous raconter une anecdote sur les vitraux d’une des boutiques que nous étions en train de photographier (je vous en dirais un peu plus dans la suite de l’article – suspense). J’adore quand mes petites excursions dans Paris sont faites de rencontres, connues ou inconnues.

PASSAGE VERNEAU

Je vous propose de découvrir les principaux passages couverts du 9e arrondissement, du Nord au Sud. Du plus calme au plus chic, en passant par les plus animées. Mais avant de commencer, arrêtez vous devant la devanture de la boutique « A la Mère de Famille », qui a su conserver son esprit d’origine.

P1010355

Un peu plus loin, sur la gauche de la boutique, vous arrivez au début de votre balade avec l’entrée du Passage Verdeau. L’ambiance y est très calme mais le plaisir des lieux est déjà là. Avec les différentes vitrines des boutiques qui semblent rester dans leur jus et la grand verrière. Il s’agit d’un des derniers passages construis à Paris mais il n’a jamais rencontrer le même succès que les autres passages.

P1010358

P1010360

P1010361

P1010363

P1010364

P1010365

PASSAGE JOUFFROY

Le passage Jouffroy est célèbre parce qu’il abrite le musée Grévin, mais en arrivant par le nord, on découvre avant de jolies petites boutiques qui ont gardé la structure habituelle des magasins des passages. En bas la boutique et en haut soit un étage pour la boutique, soit un appartement. J’adore vraiment la lumière qui se dégage au travers des verrières. On doit avoir l’impression d’être sous une cascade lorsque l’on s’y réfugie en pleine averse. J’aurais presque envie qu’il pleuve la prochaine fois que je serais dans le coin pour savoir comment c’est.

P1010368

P1010371

P1010372

P1010373

P1010375

Comme je vous le disais un peu plus haut dans l’article, un monsieur s’est arrêté quand ils nous a vu prendre en photo la Librairie du passage. Selon lui les vitraux qui se trouvent sur le haut de la boutique sont les plus anciens de Paris (les plus anciens pour un commerce, hein, on se doute bien que les vitraux de Notre Dame de Paris sont encore plus vieux). Petite anecdote sympathique qui est toujours agréable à connaître. Donc la prochaine fois que vous passez devant n’hésitez pas à passer le mot 😉

P1010376

P1010380

P1010382

P1010381

P1010385

P1010386

PASSAGE PANORAMA

Nous arrivons maintenant dans le passage le plus animé mais aussi l’un des plus anciens, celui des Panoramas. Ici vous aurez le choix entre de nombreux restaurants, entre les restaurants pour touristes, ceux plus tendance, et le très pointu Caffé Stern. Il y en aura pour toutes les bourses. C’est aussi le royaume des philatélistes (collectionneurs de timbres), avec des petites boutiques remplies de timbres du monde entier.

P1010392

P1010396

P1010397

Avant de vous rendre au prochain passage, vous passerez devant le Palais Brongniart qui a accueilli jusqu’en 1998, la Bourse de Paris,avant que tout soit numérisé. Aujourd’hui le palais sert pour des événements et des conférences. J’ai eu l’occasion d’y aller une fois, l’intérieur est très sympa avec sa grande salle, on s’imagine bien le brouhaha qu’il devait y avoir du temps de la bourse.

P1010400

PASSAGE DE CHOISEUL

Après vous êtes dirigé vers la rue du 4 Septembre, vous arrivez prêt du passage de Choiseul. J’avais d’ailleurs remarqué la nouvelle adresse de Jean Imbert, juste avant l’entrée du passage.  « Les bols de Jean » était bondé vu qu’ils venaient d’ouvrir. Je l’ai directement rajouté sur ma liste de restaurant à tester. Et dans ce passage Choiseul, on trouve quoi ? D’autres petits restaurants sympa pour les déjeuners le midi mais aussi et surtout le Théâtre des Bouffes Parisiens, enfin une de ses sorties.

P1010404

P1010410

P1010406

GALERIE VIVIENNE

Et le meilleur pour la fin, selon moi, la Galerie Vivienne qui est la plus chic. Du coup j’ai bien mitraillé de photos, vous n’en avez qu’une sélection 🙂 Il s’agit d’une des dernières à avoir vu le jour. Contrairement à la majorité des autres passages, le sol ici est entièrement fait de petites mosaïques. Ce qui jouent pour beaucoup, selon moi, au charme de ce passage.

P1010412

P1010413 P1010414

P1010417

P1010419

P1010420

P1010425

P1010426

P1010428

P1010433

P1010431

P1010429

P1010437

A la sortie de la galerie, vous pouvez terminer votre promenade dans les jardins du Palais Royal. Passez devant les colonnes de Buren avant de filer dans le métro, devant la Comédie Française. Et terminer cette promenade en prenant la bouche de métro décorée. Elle a été créée en 2000 par l’artiste Jean-Michel Othoniel et appelée “le kiosque des Noctambules”, pour fêter le centenaire du métro parisien.

P1010443

P1010460

P1010463

P1010462

C’EST OÙ ?

Je vous propose une carte qui retrace notre itinéraire.

One thought on “Les passages parisiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *